Vous rêvez de déménagement ou tout simplement de Vacances ? Vous ne savez pas quelle destination choisir ? Et si on faisait le tour de ces villes où il fait bon vivre ? Un horizon qui vous permettra de vous décider et enfin de choisir votre future escale !Toutes les villes sont belles, toutes villes ont leur charme, leur histoire, leurs mystères et surtout toutes les villes ont leurs habituées, leurs fans.

Il existe bien évidement un classement mondial des villes où il fait bon vivre. Un classement annuel, réalisé par le Cabinet Mercer et qui se base sur 39 critères repartis en 10 catégories majeures. Les villes où il fait bon vivre sont donc noter en fonction des services, publiques, des transports, des logements, de l’éducation…
Cette année, la tête du classement est occupée par Vienne en Autriche. Malgré son immense cimetière central, la ville est classée première ville du monde où il fait bon vivre selon le Cabinet Mercer. Elle est suivie de près par des villes comme Zurich réputée pour son Musée des Beaux-arts, Auckland célèbre pour son musée, son Mont Eden. Munich reconnue pour sa fête de la bière ainsi que pour son art arrive quatrième au classement et Vancouver bel écrin naturel avec la forêt, la montagne et la mer se classe en cinquième position.

On retrouve aussi des villes africaines, comme Dakar avec son Dak’art, la Cathédrale du souvenir africain, l’Université Cheikh Anta Diop sont des points parmi tant d’autres qui font d’elle une magnifique ville. Rabat, Capitale du maroc célèbre pour sa plage de Harhoura Témara. Des villes comme Port-Louis, Durban, Libreville, Acrra…et Douala !

Douala est la capitale économique du Cameroun, elle compte 120 quartiers répartis en 6 arrondissements. Chaque quartier étant en fait une ville dans une ville. Douala est une ville haute en couleurs, avec des quartiers tels que Akwa, Bali, Bonapriso, une ville agréable à vivre avec ses grandes enseignes, ses monuments plein d’histoire et de vie comme le bonhomme en fer du round point Deido (quartier très populaire de Douala) !
Un tour dans l’une de ces belles villes vous tente ? Faites vos bagages et partez à l’aventure ! Si vous choisissez, Douala, Lagos, Dakar… comme escale, Jumia House le site de biens immobiliers en ligne se changera de vous aider dans la recherche de votre petit nid douillet en un seul clic !

Jumia House est un portail immobilier présent dans plus de 30 pays notamment en Asie, au Moyen Orient, en Amérique Latine et en Afrique. Il est présent dans plusieurs pays d’Afrique notamment au Cameroun. Jumia House Cameroum a été créé en 2013. Il est exclusivement dédié à l’immobilier en ligne et propose aux utilisateurs à cet effet des informations et des données relatives aux biens immobiliers. C’est une plateforme pour tous : acheteurs, vendeurs, locataires, bailleurs…

Au vue de la demande sans cesse croissante des biens immobiliers sur le marché camerounais liée à l’expansion démographique, Jumia House Cameroun est en bonne voie pour être la plaque tournante du secteur immobilier dans ce pays d’Afrique Centrale. Ses chiffres traduisent d’ailleurs l’engouement que ce portail suscite avec une moyenne mensuelle de 30 000 visiteurs, plus de 1711 000 « like » facebook, plus de 500 000 téléchargements de l’application et plus de 5000 personnes inscrits à la newsletter .

Jumia House Cameroun base son efficacité et son succès sur un écosystème où l’offre et la demande en immobilier se rencontrent combiné à une équipe dirigeante expérimentée, hautement engagée et passionnée par son travail, et à sa forte propension à la croissance et à la profitabilité. Il agit comme un facilitateur dans la recherche des biens immobiliers tant pour les locaux que pour les expatriés et visiteurs de passage au Cameroun et un promoteur pour les différents propriétaires. Jumia House Cameroun se distingue par une Newsletter avec des offres à la une, une rapidité d’exécution, un service client hautement présent qui accompagne les utilisateurs dans les différentes étapes de la procédure et leur permet ainsi une totale satisfaction. De plus, la performance de Jumia House Cameroun se traduit par une couverture de l’ensemble du territoire camerounais qui permet aux utilisateurs de trouver leur compte sans que leur position géographique soit un frein. Jumia House Cameroun se présente donc comme un partenaire incontournable et stratégique dans la sphère immobilière camerounaise et se veut de ce fait le prestataire exclusif dans la recherche des biens immobiliers.

Aujourd’hui, Jumia House est conscient que l’avènement des réseaux sociaux a révolutionné tous les secteurs d’activités. Depuis quelques années, on constate de plus en plus une utilisation considérable des réseaux sociaux par les entreprises, dans l’optique de booster leur stratégie marketing et toucher le maximum de clients d’une manière ou d’une autre.

Le terme copropriété désigne l’existence de deux ou plusieurs propriétaires dans un même immeuble. L’immeuble soumis au statut de la copropriété est juridiquement divisé en lots correspondant à une partie privative (parties des bâtiments et des terrains réservées à l’usage exclusif d’un copropriétaire déterminé) et à une quote-part des parties communes (parties des bâtiments et des terrains affectées à l’usage ou à l’utilité de tous les copropriétaires ou de plusieurs d’entre eux). On parle de quote-part car l’importance est évaluée ici selon la superficie du logement. Sont listés dans les parties communes : le sol, les cours, les jardins, les voies d’accès, les façades et les clôtures ; le gros œuvre des bâtiments, les équipements communs, y compris les  canalisations, les passages, les locaux de services communs. Les cloisons séparant des parties privatives et non comprises dans le gros œuvre, sont présumées mitoyennes entre les locaux qu’elles séparent. Ainsi, le copropriétaire peut être propriétaire d’un ou de plusieurs lots. Il dispose également d’une part de propriété sur les parties communes de l’immeuble en question.

Des parties privatives et des parties communes

Dans une copropriété, il convient de distinguer les parties privatives des parties communes.  Chaque lot de copropriété est constitué d’une partie privative et d’une quote-part de parties communes. Les parties privatives sont la propriété exclusive de chaque copropriétaire qui en a également l’usage exclusif. Ainsi, les pièces d’un appartement situé dans un immeuble en copropriété sont la propriété exclusive du copropriétaire et les autres copropriétaires de l’immeuble ne sont pas autorisés à y entrer librement. Il en est de même pour les autres locaux privatifs comme les box, les caves, …

Le règlement de copropriété
C’est le texte qui régit les droits et devoirs des copropriétaires. Tout copropriétaire est obligé de le respecter. Il est donc recommandé de l’étudier attentivement avant l’achat d’un logement en copropriété. Seule l’assemblée générale peut modifier les dispositions du règlement.

Au Cameroun, la loi sur la copropriété des immeubles promulguée le 21 décembre 2010 par le Chef de l’Etat a compléter la loi du 07 juillet 1981 fixant le statut de la copropriété des immeubles. Tout cet arsenal juridique et réglementaire vise à harmoniser la vie entre copropriétaires, qu’il s’agisse de l’entretien des escaliers et des cages d’escaliers, de l’éclairage des couloirs, de l’utilisation des façades principales ou encore de la réfection de la tuyauterie. Bien plus, ces textes n’ont pour objectif de mieux assurer la protection des droits individuels des copropriétaires ainsi que la protection de la copropriété elle-même.

Au-delà des règles générales de copropriété définies dans le règlement de copropriété, cette loi apporte une innovation majeure dans l’économie sociale et solidaire en ce sens qu’elle permet à plusieurs personnes de mutualiser leurs efforts afin d’obtenir un immeuble dans le principe de l’indivision.

Cette loi est pour finir  l’expression même du vouloir vivre ensemble, tant elle aborde des règles (modalités d’utilisation des parties communes, concertation des voisins) indispensables à la préservation du bon voisinage dans une société où l’individualisme est souvent érigée en modèle de vie.

 

Pour la plupart des usagers, le permis de construire est une tracasserie. Beaucoup ne comprennent pas pourquoi il faut payer pour bâtir sa maison. Et pourtant, le permis de bâtir est une obligation, en même temps qu’il est une nécessité pour l’urbanisation. Tour d’horizon avec Jumia House.

Au Cameroun, la loi N° 2004/003 du 21 avril 2004 régissant l´urbanisme classe le permis de bâtir ou permis de construire parmi les “actes administratifs relatifs à l´utilisation du sol et à la construction.” Il s´agit, selon les textes, de celui qui “autorise une construction, après vérification de sa conformité avec les règles de l´art.” La loi sur l´urbanisme dispose que le permis est délivré par le maire de la commune territorialement compétente. Cependant, dans les grandes villes où il existe une Communauté urbaine, l´acte administratif est délivré uniquement par le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine.

Nous avons ainsi quatre catégories de permis de bâtir :

1- Le permis de construire communal
Un lot communal appartient soit à la communauté urbaine soit à la mairie. Par un arrêté, le maire ou le délégué du gouvernement peut céder la parcelle à une personne qui ne devient le propriétaire qu´après y avoir réalisé une construction. Pour permettre cette mise en valeur, le maire ou le délégué délivre un permis de bâtir. Plus tard, que le nouveau propriétaire du terrain pourra y établir un titre foncier.

2- Le permis de construire lot Maetur
La Mission d´aménagement et d´équipements des terrains urbains et ruraux (Maetur) est une entreprise publique. Elle peut céder une parcelle à toute personne qui doit impérativement la mettre en valeur par une construction, comme dans le cas du lot communal. La personne va donc se faire établir un permis de bâtir puis un titre foncier. 

3- Le permis de bâtir lot titré
Le lot titré est celui pour lequel le propriétaire dispose d´un titre foncier, document qui se fait dans les services du ministère des Domaines et des Affaires foncières (Mindaf). Mais le titre foncier n´exclut d´établir un permis de bâtir avant d´engager toute construction sur la parcelle titrée. 

4- Le permis d´implanter
On parle de permis d´implanter, qui a valeur de permis de bâtir, lorsqu´il s´agit d´une terre pour laquelle le propriétaire ne dispose pas encore d´un titre foncier mais d´un certificat de vente.

La chose importante est qu’il faut dans toute transaction, suivre votre dossier vous-mêmes pour éviter de vous faire escroquer.En cas de déguerpissement, seules les victimes ayant ce document peuvent être indemnisées, d’où la nécessité de cette pièce  qui garantit vos intérêts.

Des machines à laver connectées à internet, des ampoules et lampes de toutes sortes, la maison intelligente a déja boulversé notre quotidien en 2015.  Qu’a-t-on d’intéressant pour 2016 ? Jumia House vous parle des 5 gadgets qui vont changer la façon dont on vit  !

Le refrigérateur connecté

Le réfrigrateur connecté de Samsung était l’une des principales attractions de ce CES 2016. Avec son énorme écran tactile qui sert de centre de commande pour toute la famille. Vous pouvez mettre à jour le calendrier et laisser des messages personnalisés et garder une liste des produits qui manquent ou qui sont bientôt périmés. De plus, la caméra placée à l’intérieur prend des photos de haute qualité à chaque fois que la porte se ferme. Ces photos sont accessible de n’importe ou, alors vous pouvez jeter un oeil sur ce qu’il manque dans le frigo pendant que vous êtes dans le magasin.

Le vase intelligent

Le vase intelligent “Dream Flower” de Wulian n’est pas seulement décoratif, il agit également en tant que détecteur d’environnement. L’appareil peut analyser la température de votre maison, la concentration en dioxyde de carbone, le niveau en particules fines mais également le bruit. De nombreux appareils peuvent s’y connecter, comme par exemple un smartphone ou une climatisation. Il peut également servir de lampe DEL et de routeur sans fil.

Le système de fermeture du futur

Désormais, débloquer vos appareils sera aussi simple que de regarder dans un miroir. EyeLock a lancé son premier module pour iris relié à un ordinateur. Ce module permet une identification à  un ordinateur grace à l’iris ce qui permet d’imaginer un grand nombre de possibilités s’offrant à vous d’un coup d’oeil. L’entreprise dit que son module peut fonctionner jusqu’à 60 centimètres. Comme le rappelle la phrase d‘accroche de la marque : il n’y a que votre ADN qui peut être plus sûr.

La passerelle pour maison intelligente

Présentée comme une passerelle pour les appareils connectés, le Smart ThinQ de LG va surveiller et de connecter une gamme d’appareils au sein de votre maison. Les données recueillies à partir de périphériques, comme votre machine à laver ou des climatiseurs, sont affichées sur l’écran LCD ou diffusés par les haut-parleurs de l’appareil. La passerelle peut également afficher des rappels de calendrier et diffuser de la musique.

Le détecteur de fumée à commande vocale

Halo est un dispositif à la pointe du progrès qui combine à la fois un détecteur de fumée et un détecteur de monoxyde de carbone dans un seul appareil. Il vous préviendra vocalement lorsqu’il détectera un problème. Dans le même temps, l’appareil affiche différentes couleurs pour alerter sur les dangers et envoie même une alerte sur votre smartphone. De plus, une radio météo est intégrée et permet de rester informé en cas de menace majeure comme une par exemple tempête. De plus, une radio météo intégré vous permet de rester à jour sur les menaces majeures comme un ouragan dans la région.

À huit mois de la grande compétition réservée aux dames, que le pays acceuillera du 19 novembre au 3 décembre 2016 dans les villes de Yaoundé et de Limbé, la carte des infrastructures sportives ne se présente pas bien, avec un bilan plutôt mitigé à ce stade. Si à Yaoundé l’aménagement des stades existants a été privilégié, à Limbé un stade flambant neuf est déjà sorti de terre. Dans la même lancé, la ville de Buéa, capitale régionale du Sud-Ouest, située à quelques kilomètre de Limbé, bénéficie également d’un relooking complet de certaines de ses structures d’hébergement telles que le Mountain Hotel et le Parliamentarian

Flats Hotel, ces deux structures hôtelières, qui serviront à l’hébergement des équipes devant prendre part à cette grande compétition. Plus de 8 milliards FCFA. C’est le montant des trois contrats que vient d’attribuer le gouvernement camerounais en vue de la réhabilitation de ces structures.

A quelques mois de la coupe d’Afrique des nations de football féminin qu’abrite le Cameroun, aucune infrastructure inscrite dans le cahier de charge, n’est encore prête. Le gouvernement qui semblait rassuré il y a peu, est lui aussi inquiet. Au cours d’une mission interministérielle

d’inspection il y’a quelques mois dans la région du Sud-Ouest qui abritera une partie de la compétition, le retard constaté dans la réalisation des travaux est énorme. Si le stade de

Limbé est achevé, les voies d’accès restent cependant un véritable problème. A ce jour, les travaux ont à peine franchi le seuil de 40%.

Notons que les travaux des stades d’entrainements à Yaoundé sont encore l’étape de la fondation. Quant au stade Ahmadou Ahidjo, l’avancement des travaux donnerait moins de migraines.

Le Stade Omnisports Ahmdou Ahidjo, ses annexes 1 et 2 ainsi que le stade militaire sont en chantier depuis un peu plus de deux mois pour accueillir cet évènement que le Cameroun a jusqu’ici abrité une seule fois, en 1972. Les chantiers doivent être livrés en juin prochain.

Rappelons que Les stades omnisports de Yaoundé et de Douala construits il y a 42 ans à la faveur de la phase finale de la Can 1972 de football masculin et même celui de Garoua ne remplissaient plus les standards internationaux. Il y a donc urgence au réaménagement de

ces infrastructures existantes. Si les aires de jeu de ces stades sont plus ou moins acceptables, le Cameroun doit équiper ces stades de matériel modernes (sièges, restaurant, tribune de presse, connexion internet, etc…)

Aujourd’hui, on recherche les placements les plus sûrs et les plus rentables, à la fois pour préparer sa retraite et pour transmettre un patrimoine à ses proches. Ainsi, investir dans l’immobilier  apparaît pour comme une solution parfaitement adaptée. Les problèmes liés à la conjoncture touchent moins l’immobilier que d’autres secteurs.

Trouver un bon locataire est l’objectif de chaque bailleur qui souhaite louer son appartement. En effet, un locataire qui paie en retard, qui entretient des relations tendues avec le voisinage et part sans prévenir, peut s’avérer un désagrément conséquent Choisir le « bon » locataire, c’est sélectionner une personne sérieuse, fiable et solvable. Une étape cruciale car une fois le bail signé, vous ne pourrez plus faire marche arrière et serez engagé dans une relation qui pourra durer plusieurs années.

Contactez-nous